Pandémies: une plateforme de recherche pour mieux protéger les enfants

26 avril 2022

UdeMNouvelles | Le 25 avril 2022 | CHU Ste-Justine

Les Instituts de recherche en santé du Canada investissent 6,7 M$ dans la création d’une plateforme de coordination des réseaux de recherche afin de mieux protéger les enfants en temps de pandémie.


Étudier les répercussions de la maladie, de la vaccination et des mesures de santé publique sur la santé et le bien-être des enfants et des jeunes: tel est l’objectif des chercheurs en santé pédiatrique de 16 établissements au Canada qui joignent leurs forces pour mieux comprendre la COVID-19.

Ils sont unis par la plateforme de coordination des réseaux de recherche POPCORN (Pediatric Outcome Improvement Through Coordination of Research Networks) dirigée par la Dre Caroline Quach-Thanh, pédiatre, microbiologiste-infectiologue au CHU Sainte-Justine et professeure au Département de microbiologie, infectiologie et immunologie de l’Université de Montréal. Cette plateforme nationale permettra de mobiliser les connaissances pour fournir aux décideurs du Canada et du monde entier les meilleures données probantes et ainsi mieux protéger les enfants et leur famille en temps de pandémie.

«En unifiant les forces vives de la recherche pédiatrique, POPCORN favorisera une approche de recherche multidisciplinaire et coordonnée à travers le pays, affirme Caroline Quach-Thanh, chef d’orchestre du projet. La plateforme constituera une ressource précieuse de recherche et de données pour mieux protéger les jeunes non seulement contre la COVID-19 et ses conséquences, mais aussi contre de futures pandémies et autres urgences sanitaires. Elle jettera les bases d’une recherche pédiatrique agile qui éclairera la prise de décision sur toute question liée à la santé des enfants.»

«Au cours des deux dernières années, le Centre de recherche du CHU Sainte-Justine s’est mobilisé dans la lutte contre la COVID-19 avec plus de 50 projets de recherche, dont certains ont mené à des découvertes importantes. La plateforme POPCORN est la continuité naturelle de cet engagement et confirme l’importance de travailler ensemble pour aller plus loin. C’est d’ailleurs la vision des équipes du Centre de recherche, qui sont à pied d’œuvre pour que chaque patient, chaque enfant, chaque mère puisse être en mesure de recevoir des soins adaptés à ses caractéristiques propres et uniques grâce, notamment, à une santé de précision», souligne pour sa part le Dr Jacques Michaud, directeur du Centre de recherche du CHU Sainte-Justine et professeur au Département de pédiatrie de l’UdeM.